Présentation

Bienvenue sur les archives consacrées à Mao Zedong, le grand révolutionnaire chinois. Vous trouverez ici ses oeuvres, placées dans l'ordre chronologique, une biographie retraçant sa vie, depuis ses débuts penseur comme démocrate et poète jusqu'à sa direction de la guerre révolutionnaire et la construction du socialisme – où la culture a été considérée comme ayant une importance capitale –, une introduction au maoïsme, troisième étape du marxisme et, enfin, une série d'études, très utiles pour comprendre le maoïsme de manière adéquate.

PC du Pérou : Le camarade Mao, homme de pensée et d'action

Parti Communiste du Pérou, Octobre 1966 (Bandera Roja, N° 25)

" La grande complexité du marxisme peut se résumer en une phrase: "On a raison de se révolter." Pendant des siècles, on a dit: il est juste d'opprimer et d'exploiter le peuple, mais il est erroné de se rebeller. Le marxisme renverse la thèse. C'est une grande contribution, une thèse établie par Marx à partir de la lutte du prolétariat. En se fondant sur cette thèse, les gens résistent, combattent et oeuvrent pour le socialisme. " MAO ZEDONG

Au cours de la révolution de démocratie nouvelle dure et prolongée en Chine naquit la pensée Mao Zedong: le camarade Mao en fondant les vérités universelles du marxisme-léninisme dans la pratique concrète de la Révolution Chinoise, découvrit et approfondit le caractère de la révolution démocratico-nationale ou de démocratie nouvelle applicables dans les sociétés semi-féodales et semi-coloniales, le chemin de ces révolutions " d'encercler les villes à partir de la campagne ", les lois de la guerre populaire et les trois armes magiques de la révolution: le Parti Communiste, la Lutte Armée et le Front Uni.

Ces apports ouvrirent un large et heureux chemin révolutionnaire au peuple chinois, tracèrent la brillante ligne rouge du glorieux PCC, balayèrent les déviations de droite et de gauche et convertirent le camarade Mao Zedong en dirigeant et grand maître de la Révolution en Chine.

Au sein de cette pratique créatrice, le camarade Mao fit de magistraux apports au matérialisme dialectique et à la conception marxiste de l'art, et de la littérature, qui sont alors devenus des trésors du marxisme-léninisme.

Avec le triomphe de la Révolution Démocratique nationale en Chine et synthétisant l'expérience de 28 ans de lutte indéclinable, le camarade Mao établi la thèse de la dictature démocratico-populaire dirigée par le prolétariat représenté par le Parti Communiste et basé sur l'alliance ouvrière-paysanne, forme de dictature du prolétariat et instrument pour développer la Société Socialiste.

Développant l'analyse de la Société Socialiste, reprenant Marx et Lénine, et approfondissant ses thèses, il pose le problème de la lutte de classes dans la Société Socialiste et les formes pour la mener à bien, la longue durée de cette période de transition dans laquelle s'engage pour la victoire la lutte entre capitalisme et socialisme, la lutte contre le rétablissement pacifique du capitalisme et les formes pour le combattre, ainsi que la thèse de construire le socialisme dans tous les domaines tenant toujours compte de la lutte de classes et de la nécessité de mettre à tous moments et en tout la politique au premier plan, moyen de garantir la conduite de la révolution jusqu'au bout sans s'arrêter à mi-chemin.

En combattant l'impérialisme et les réactionnaires, le camarade Mao établit la thèse léniniste qui dit que l'impérialisme et tous les réactionnaires sont des tigres en papier, nous enseignant à les mépriser stratégiquement parce que l'histoire les a condamnés à disparaître, mais au même temps à les considérer avec prudence au niveau tactique dans la mesure où leur effondrement et leur désespoir les rend capables de cruautés et iniquités les plus grandes; que la nature de l'impérialisme ne change pas, et ne peut pas changer parce que cela correspond à son essence -même, soit l'exploitation et la guerre pour soutenir son oppression sur les peuples; que l'impérialisme nord-américain est le pire et le plus sanguinaire ennemi des peuples du monde et que contre lui tous les peuples forment déjà un Front Uni.

En combattant inflexiblement, avec les peuples opprimés par l'impérialisme et en synthétisant l'expérience des mouvements de Libération Nationale, le camarade Mao Zedong a établi la thèse marxiste-léniniste, qui dit que " le vent d'Est l'emporte sur le vent d'Ouest ", c'est-à-dire que la force du camp révolutionnaire est supérieure à celle du camp réactionnaire et que chaque jour elle le sera davantage d'autant que le nouveau jamais ne fut battu par l'ancien, et qu'il est représenté par le socialisme et les forces révolutionnaires alors que l'ancien l'est par l'impérialisme et tous les réactionnaires; que pendant que les impérialistes et tous les réactionnaires sont régis par la loi de provoquer des troubles, d'échouer et de provoquer à nouveau des troubles et ainsi jusqu'à leur fin, la loi du peuple c'est de combattre, d'échouer et de combattre à nouveau jusqu'à la victoire finale; que la guerre populaire est imbattable et qu'elle conduit inévitablement au triomphe des peuples opprimés et à la déroute de l'impérialisme, et ce même si la guerre populaire suit une voie longue et tortueuse dans laquelle se donnent des victoires et des échecs, à la fin le peuple triomphera.

Dans sa lutte pour démasquer et écraser le révisionnisme contemporain, le camarade Mao, comme Lénine dans son époque, a détruit idéologiquement le révisionnisme khrouchtcheviste cramponné à la direction du PCUS, démontrant que les khrouchtchevistes avec ou sans Khrouchtchev ont trahi et abandonné les principes du marxisme-léninisme et démasquant sa collusion avec l'impérialisme nord-américain pour le partage du monde, il a analysé les causes internes et externes du khrouchtchevisme et nous enseigne les formes pour le combattre, et comment de la lutte contre ce révisionnisme, le marxisme sortira fortifié idéologiquement, les partis communistes plus fermes et la lutte révolutionnaire aura une impulsion et une force idéologique et politique plus grande: et que, comme ses prédécesseurs, le révisionnisme khrouchtcheviste est condamné à la déroute et le marxisme-léninisme à réussir un nouveau et grand développement.

Ainsi naissant des entrailles mêmes de la lutte révolutionnaire contemporaine, la pensée de Mao Zedong est l'expression objective des lois de la révolution de démocratie nouvelle, de la construction de la société socialiste, de l'analyse de la nature et de l'essence de l'impérialisme et des réactionnaires, du développement et du triomphe des luttes de libération nationale et de la mise à nu des causes et de l'essence du révisionnisme contemporain.

Pour tout cela, pendant que la pensée Mao Zedong habite le coeur des peuples et arme l'esprit de tous les révolutionnaires, les impérialistes particulièrement l'impérialisme yankee, les réactionnaires et les révisionnistes khrouchtchevistes terrorisés haïssent et attaquent avec une violence démentielle le marxisme vivant de notre temps; mais cette haine confirme bien sa justesse et la chaleur avec laquelle le coeur des peuples le reçoit, est une grande preuve de son authenticité révolutionnaire.

Pour tout ce que nous venons de dire, et malgré le vacarme et les cris des traîtres khrouchtchevistes, ses marionnettes et ses alliés yankees, la pensée de Mao Zedong " c'est le marxisme-léninisme hérité et développé de manière géniale, créatrice et générale à cette époque où l'impérialisme se précipite vers son effondrement total et le socialisme progresse vers la victoire dans le monde entier; c'est le sommet du marxisme-léninisme de notre époque ".